Comment demander un transport VSL ?

VSL

Les Véhicules sanitaires légers , généralement de type berline, transportent une ou plusieurs personnes en situation de handicap sur le plan médical. À la différence des ambulances, le VSL n’est pas voué à des interventions en urgence. Il est plutôt réservé à des personnes dont la situation de santé nécessite une assistance préventive. Le patient peut solliciter les services d’un VSL dans divers cas de figure, dont : une visite médicale, une chimiothérapie, une séance de rééducation chez les kinésithérapeutes… En outre, l’aide et l’assistance aux patients ne sont pas aussi prépondérantes que pour une ambulance.

Véhicule Sanitaire Léger

Le mode de transport VSL est inclus parmi les Transports assis professionnalisés ou TAP. Souvent, les assureurs demandent aux assurés de privilégier le covoiturage. Ce système permet de réduire considérablement les frais de santé. Ainsi, vous pouvez bénéficier de remboursement sur le transport en taxi à Annecy. Au cours d’un déplacement, vous serez donc potentiellement amené à partager la couse avec 1 ou 2 autres patients. Ces mesures ne sont pas prises que lorsque le trajet est similaire, toujours dans le respect de la qualité de service. Faire appel à un véhicule VSL s’avère alors beaucoup moins onéreux aussi bien pour l’assurance maladie que pour le patient. Si la continuité du service n’est pas remise en cause, il est même possible de déposer les accompagnants du patient. Cette solution représente un réel avantage pour les abonnés. Les rendez-vous sont préalablement enregistrés et hormis le transport, les patients bénéficient d’aide supplémentaire en cas de difficulté motrice. Ces types de taxis conventionnés sont spécialisés dans le domaine et adaptent leurs services aux besoins des patients. Rendez-vous sur le site www.taxi-haute-savoie.fr pour plus d’informations.

Documents requis pour demander un VSL

Faire appel à un VSL nécessite quelques démarches administratives peu contraignantes. Tout d’abord, le médecin doit délivrer aux patients un document spécifique stipulant l’éligibilité à un taxi en haute Savoie. On l’appelle communément : prescription médicale de transport assis. Ce justificatif sera nécessaire, car vous recevriez potentiellement une convocation par un service. Outre ce premier document, vous devrez renvoyer une attestation de sécurité sociale. L’affiliation à la sécurité sociale est obligatoire. Le document devra faire mention : du numéro de l’assuré, de la caisse d’assurance maladie et de la civilité du patient. Afin de concrétiser l’entrée, vous devez fournir une carte vitale, une pièce d’identité et une carte mutuelle. Pour finaliser la demande, quelques détails techniques seront requis comme le trajet à effectuer. Généralement, l’établissement prévoit un plafond de 150 km. Plusieurs trajets supérieurs à 50 km devront dépasser 4 traitements pour une durée de 2 mois. Il faut savoir qu’en cas d’hospitalisation ou d’affection prolongées, le transport en VSL est entièrement pris en charge par la sécurité sociale. Néanmoins, il faut réunir quelques conditions préalables.         

Personnes éligibles au transport VSL

Tout le monde n’a pas droit au transport VSL. Toutefois, il n’est pas réservé à des personnes privilégiées. En réalité, il faut répondre à certains critères préétablis pour pouvoir demander un VSL. La première règle est liée à la vérification d’une incapacité d’ordre médicale. En outre, l’accord médical d’un médecin traitant est fondamental pour faire la demande. Le transport assis professionnalisé n’est pas un service public que l’on accorde à n’importe qui. La véracité du handicap médical doit être vérifiée. L’octroi de la prescription se fait seulement par l’intermédiaire d’un professionnel du corps médical. Un transfert une sortie d’hospitalisation n’est pas prise en compte par les transports VSL. II en est de même pour la durée d’hospitalisation. Elle n’a aucun impact sur l’éligibilité. Par contre, l’état de santé du patient influe considérablement sur la demande d’un VSL. L’aller-retour de l’hôpital peut en effet influer considérablement sur votre santé. Les traitements postopératoires ne sont pas non plus des critères valables. Les maladies professionnelles ou une convocation faisant suite à un arrêt de travail ne sont également pas recevables.  

Prescription médicale

L’assurance maladie n’est pas habituellement très exigeante sur les documents exigés lors d’un taxi vsl. De manière générale, il ne réclame que la prescription médicale. Néanmoins, il arrive souvent qu’elle sollicite d’autres types de conditions. En outre, un bon de transport CPAM est délivré par les professionnels du corps médical : cancérologue, cardiologue, médecin traitant, etc. Un accord préalable sera requis par l’assurance maladie si un individu de moins de 16 ans est dans l’obligation d’aller chez un centre d’aide médical. Si vous voulez bénéficier des services d’un chauffeur taxi VSL et de la prise en charge, la prescription est obligatoire. Si le caractère indispensable d’un traitement (cure thermale) est justifié, il sera pris en charge par un service de transport conventionné. Dans le cas des traitements d’affection à long terme, le prétexte du déplacement devra être cohérent. Ainsi, pour que la démarche soit effective, le patient ne devra pas avoir les moyens de déplacer de façon autonome. Le remboursement des charges peut être total ou partiel. Il est fixé à 100 % pour le cas de femmes enceintes de plus de 6 mois, allant jusqu’au douzième jour suivant la grossesse.

Location de mobil home insolite à la montagne
Quels sont les types d’hébergements insolites en Haute-Savoie ?